Le risque du sexe,
entre rumeur et réalité


Rapport de recherche

Jean-Yves Le Talec



Le risque du sexe, entre rumeur et réalité

La prévention de la transmission du VIH chez les homosexuels masculins,
« état des lieux » du dispositif à Paris, établi entre janvier et juillet 2000


Rapport de recherche

Jean-Yves Le Talec

SOS Habitat & Soins – Septembre 2000


Sommaire

Remerciements
Préambule
Chercheur et militant

Introduction
Méthodologie:


Cadre, principes et éthique
Méthodes
- Observation de terrain
- Entretiens avec les « acteurs de prévention »
- Analyse des documents disponibles
Identification des problématiques
- Problématiques perçues par les intervenants
- Problématiques « collectives » ou « culturelles »
- Comportements et pratiques sexuelles
La position du chercheur

Première partie
Etat des lieux : la prévention, entre lieu commun et réalité

A- L’observation de terrain
Remarques préliminaires
- Variabilité
- Interactions sexuelles

Les bars gais
Les bars à backroom et les sex-clubs
Les soirées spéciales
Les saunas
Sex-shops et cinémas pornos
Les documents de prévention

B- Le dispositif parisien d’information et de prévention sida
La présence sur le terrain des associations de lutte contre le sida
- Aides : le groupe de prévention en milieu gai
- Le Kiosque Infos Sida
- Sida Info Service
- Le CRIPS Ile-de-France
- Act Up Paris
- L’Association des médecins gais (AMG)5
- Santé et plaisir gai (SPG)
- Homosaïque
L’intervention des associations homosexuelles
- Le Centre gai et lesbien de Paris
- Le mouvement d’affirmation des jeunes gais et lesbiennes
- L’association Aqua Homo
- Les Sœurs de la Perpétuelle Indulgence
- Les associations centrées sur les affinités de pratiques sexuelles

L’intervention d’autres associations de lutte contre le sida
- Le Centre Beaurepaire
- L’association Couples contre le sida

L’intervention des structures de soins

C- Les établissements commerciaux et leur syndicat professionnel
L’intervention du SNEG

D- L’accès à l’information : sources, structures, services
- Les réunions d’information
- Les supports écrits
- Le téléphone
- Internet


E- Conclusion

Deuxième partie
Acteurs et actrices de prévention : soutenir l’engagement

- Quelques caractéristiques de l’échantillon
- Motivations d’un engagement
- Formation et régulation
- La question de l’évaluation des actions
- Difficultés et interrogations
- Conclusion


Troisième partie
Sexualité et pratiques à risques

Sexualité et séropositivité

A- Expérience de terrain et appréciation des pratiques à risques

Les pratiques à risques vues par les acteurs et actrices de prévention
Dépistage et traitement post-exposition
- Le test de dépistage
- Le traitement post-exposition


B- Le phénomène bareback
L’apparition du bareback aux Etats-Unis
- Une sous-culture organisée
- Quelques éléments d’analyse du phénomène
bareback
Le bareback existe-t-il en France ?
- Le bareback sur Internet
- Le bareback sur les autres médias de rencontre
- L’évaluation des acteurs de prévention

Le barebacking à Paris : deux témiognages
Conclusion : un bruyant silence
Note : le vocabulaire du bareback

C- Le relapse : témoignages

D- Conclusion

Quatrième partie
Le « terrain culturel » : présence de la prévention

La presse gaie
- Illico (et Double Face)
- E-male
- Agenda Projet X
- Têtu

- La presse dite de charme
- La presse publi-rédactionnelle
La communication promotionnelle : les flyers
Les médias virtuels de rencontre et d’information
- Le « rézo » téléphonique
- Le Minitel
- Internet

L’édition
- Les romans
- Les documents

Conclusion
Présence de la prévention dans un échantillon de serveurs Minitel
Présence de la prévention dans un échantillon de sites Internet

Conclusion

La situation à Paris : appréciation, perspectives et innovations
Appréciation de la situation à Paris
La situation à Paris : perspectives
- Le plus complexe est le plus urgent
- Ce qu’il ne faut pas faire

Les innovations
La situation à Paris : conclusion provisoire d’un état des lieux

« Postambule »
A propos de mémoire…

Bibliographie



Retour: Dossier Bareback



Suivante