Témoignages (extraits du forum):
Bisexualité et solitude


Voici, extrait de notre forum, un échange de messages datants de quelques mois. Nous avons trouvé intéressant de les "rééditer" dans notre rubrique "dialogues" afin de prolonger le débat, de susciter d'autres témoignages. Nous invitons les personnes se sentant concernées à nous écrire.







Bisexualité et solitude

------------------------------------------------------------------------
Posté par Elsie Le 26/02/2002 13:13,
Sujet : Bisexualité et solitude

Je suis une jeune femme de 27 ans, je fais un travail que j'aime, je ne suis pas plus laide ni plus bête qu'une autre, mais je ne me sens pas bien. Je sais depuis mon adolescence que je suis bisexuelle et je le vis comme une perpétuelle insatisfaction. Lorsque mon partenaire est un homme, je suis persuadée qu'une femme me rendrait plus heureuse et quand une femme partage ma vie, je me dis que je serai mieux avec un homme... Des amis me disent qu'il n'y a pas à faire de choix, mais je me sens toujours mal. Je préférai être homo ou hétéro, pour ne pas être dans cet état permanent de manque, d'insatisfaction. Avez vous connu cela et qu'avez fait ? Je désespère de + en +. Merci de l'aide que vous pourrez m'apporter.

Réponses

------------------------------------------------------------------------
Posté par daniel WL Le 26/02/2002 15:31,
Sujet : Re : Bisexualité et solitude


Bonjour,
Malheureusement, ce que vous décrivez n'est pas rare. UN conseil : parlez en, le silence n'arrange rien, et si possible, rapprochez vous d'une association bisexuelle, ou d'un groupement de bi à paris, marseille, bordeaux, toulouse ou autre.
Nous terminons actuellement une étude sur les bi, hommes et femmes, et il est clair qu'il faut aujourd'hui ouvrir les paroles sur cette question.
Cordialement à vous
daniel WL


------------------------------------------------------------------------
Posté par Alexandre - Le 14/03/2002 15:10,
Sujet : Re : Bisexualité et solitude

Chère Elsie, ne désespérez pas, c'est dans l'espérance au contraire que vous trouverez la solution : je porte la même souffrance que vous depuis une cinquantaine d'années, c'est vous dire... De solution véritable, il n'y en a pas je crois, à moins de rencontrer un couple-bi qui vous satisfasse dans un "trio, je ne crois pas qu'il y ai de réelle "solution" à votre problème : si un jour vous choisissez la "normalité" du mariage, comme moi, vous resterez peut-être insatisfaite et serez obligée d'avoir des liaisons "hors contrat"... mais c'est parfois le seul moyen de vivre SA spécificité. Mais courage, la vie est belle !
Alexandre.


------------------------------------------------------------------------
Posté par Alain - Le 28/03/2002 15:44,
Sujet : Re : Bisexualité et solitude

Le mieux est de vivre cela avec un couple qui cherche cette situation.
Avec ma femme nous avons vécu de telles expériences et nous étions comblés, ainsi que notre partenaire.


------------------------------------------------------------------------
Posté par richard - Le 19/04/2002 17:12,
Sujet : Bisexualité et solitude bjr

Bonjour elsie. Je tombe sur ce forum et je vis moi aussi la même situation depuis que je suis tout jeune. Je sais que je suis bisexuel, par contre je sais que je ne veux pas vivre avec un homme ça c'est clair. j'ai fait le choix de vivre seul avec quelques aventures de temps en temps plutot que de vivre avec quelqu un qui soit intolerant vis a vis de cet état de fait. je ne crains pas spécialement la solitude mais je crois qu elle est inhérente à mon choix de vie actuel. Vivre en couple c'est bien mais il faut que ce soit magique sinon c'est du banal et , si c'est du banal je préfère rester seul.
Voila je pense que tu n'es pas la seule à vivre ce genre de dilemnes,
à bientot , peut-être


------------------------------------------------------------------------
Posté par bb_sugar - Le 13/05/2002 22:39,
Sujet : Re : Bisexualité et solitude

Réponse je l'espère pas trop tardive.
Je suis bi comme toi et qand je me suis rendue compte de cela je dois dire que je ne me sentais pas fière, d'autant plus que l'objet de mon désir à qui je l'avais avoué ne semblait pas portée sur la chose, j'avais 17 ans.
J'ai longtemps attendu avant de faire ma première expérience bi. J'ai 25 ans et j'ai eu 3 expériences bi.
Mon partenaire du moment le sait et me respecte pour cela, d'autant plus que nous sommes sur la même longueur d'ondes sur le plan physique et sentimental. Les rares fois où j'ai eu des relations ''extra_nous'' c'est uniquement avec des femmes et pas avec des hommes (cela ne me tente même pas) et je lui en ai toujours parlé.
D'ailleurs nous sommes tentés par une expérience à 3 (il aimerait assouvir un fantasme.. lol) mais ça c'est une autre histoire. bien entendu je ne chante pas ma bisexualité à qui veut l'entendre (il est le premier à qui je l'ai avoué)
mon expérience te prouve que cela n'est pas difficile à vivre... Passer des bras de mon homme dans ceux d'une femme n'est pas insurmontable, je pense que le jour où tu trouveras la personne (homme ou femme) que tu aimeras, le choix se fera tout seul.. Remarque il n'y a même pas de choix à faire... la bisexualité n'est-elle pas l'attirance pour les deux sexes?
Tendres baisers et du courage
Sugar_Baby


------------------------------------------------------------------------
Posté par Michel - Le 23/07/2002 17:31,
Sujet : Re : Bisexualité et solitude

Nous sommes tout les deux bi ma femme et moi nous rencontrons donc de préférence des couples qui sont pareil que nous mais ce n'est pas facile à gérer c'est vrai. Avant tout il faut l'admettre face aux autres et face à ton partenaire qui sera peut être même tenté lui même. Courage !!!!!


------------------------------------------------------------------------
Posté par Thaïs - Le 06/02/2003 12:03,
Sujet : Re: Bisexualité et solitude

Je suis pas bi dons mal placé pour parler mais apparemment tu pourrais positiver en te disant que le fait d'aimer les deux sexes t'offre un plus vaste éventail afin de trouver le grand Amour. Je trouve que c'est une chance ça montre une personnlité ouverte te sens pas piégé au contraire profite-en. Ne pense que si tu te mets avec une femme ou un homme il te manquera quelque chose. Homme ou femme celui ou celle que tu aimeras te rendra assez d'amour pour que tu sois heureuse. Et si pour l'instant tu ne veux pas pas de relations durables, éclate toi navigue entre les deux rencontre des gens différents tu n'en seras que plus riche et plus épanouie. Courage ! Thaïs.


Autre message sur le forum

------------------------------------------------------------------------
Posté par Louisa - Le 03/10/2003
Sujet : Bi et Bonheur ?

Bonjour,
Alors voilà je vous raconte en résumé, j’ai toujours été attirée par les hommes et les femmes. Un vécu d’abord avec les hommes, jamais avec les femmes, mes amitiés ambiguës jamais je n’aurai osé, une vie de construite, une famille avec des enfants et voilà, cette attirance pour les femmes a commencé à bien me tracassé, urgence de vivre et bien sûr…et ensuite…puis voilà, on tombe amoureuse et alors ? Et bien c’est terrible, il faut faire des choix qui chaque fois me déchire. J’ai bien cru être hétéro, j’ai bien cru être lesbienne, et bien je suis toujours déchirée. Je maudis d’être bi, je maudis cette attirance pour les femmes parfois, la vie que j’avais construite cassée, la vie avec une femme me laisse un goût amer du prix à payer. Désir d’enfant intense, je j’ai pas envie de rendre un hétéro malheureux et je me sens incapable de rendre heureuse une femme. Parfois la sensation que cette richesse de notre être d’être bi, détruit ma vie. Comment être de nouveau maman, quelle place pour un homme dans la vie. Le désir de fuite parfois, m’envahie, désir de vivre de nouveau avec un homme, et puis la peur du manque d’ être avec une femme. Je dois tuer une partie de moi pour ma stabiliser dans une relation. Alors vous qui êtes peut être bi, je vous le demande comment être bi et heureux, quel équilibre trouver ? En ce moment j’essaie de protéger les autres de moi, je me dis que vous bi, vous comprenez peut être ce que je vie, racontez-moi.
Merci d’avoir lu ces lignes, je vous dis à bientôt par mail si vous voulez.


Réponses

------------------------------------------------------------------------
Posté par lilou - Le 06/11/2003 11:20,
Sujet : Re : Bi et Bonheur ?

Louisa,
Oui, bi et bonheur peuvent exister. Certes, c'est difficile, beaucoup de solitude, par peur d'incomprehension, de dégout, des autres, de la famille et des amis. Personnellement,je préfère me cacher dans ma solitude avec le mal que cela fait que l'idée d'afronter l'entourage. Et j'essaie justement de trouver un équilibre.
Oui cela fait mal, les ambiguités avec les amies,l'envie d'aller plus loin, le désir pour les autres ; mais mariée, avec le bonheur d'une famille, tu ne peux quand même pas dire qu'il n'y pas de bonheur ?
Beaucoup de femmes mariées, mere de famille ont des aventures ou relations bi. Certaines avec l'accord de leur mari, d'autres non. Et je pense qu'un jour ou l'autre, je ferai partie de celles là.
Je pense que les deux peuvent se conjuguer, mais il ne faut pas faire n'importe quoi, et par exemple foutre en l'air ta vie de famille.
Malheureusement, il faut s'en donner la peine...
A bientôt


Nous avons aussi reçu par mail:

------------------------------------------------------------------------
Envoyé par mail, par Arnaud - Le 01/04/2003

Et tout d 'abord merci à votre site de simplement exister...
Homme dans la quarantaine, j'ai, en parcourant les pages de votre site, découvert le témoignage d'une jeune femme qui faisait part de sa difficulté à vivre sa bisexualité... J'ai connu cela, et on se dit que la solution consisterait à choisir... Faux: on est comme on est. La bisexualité est une sexualité à part entière et non une sexualité entièrement à part... Mais cette acceptation de soi étant réalisée, d'autres difficultés surgissent: le faire comprendre à celle avec qui on aimerait vivre une relation privilégiée... Par expérience, j'en suis arrivé à la conclusion que si la femme que l'on rencontre n'est pas au courant dès le début, le dire par la suite devient difficile... Et je crois en définitive que seule la femme bi peut se trouver réellement sur la même longueur d 'ondes que l'homme bi...: seule celle qui partage peut accepter le partage... Mais la rencontre avec cette autre n'est pas simple, dès que l'on veut échapper aux relations éphémère... Alors, je vous pose cette simple question: le fait de vouloir vivre sa bisexualité avec son alter ego de l'autre sexe est-il une utopie?
Amicalement


------------------------------------------------------------------------
Envoyé par mail, par Henri - Le 12/09/2003

Bonjour, je m'appelle Henri et suis bisexuel. c'est quelque chose que j'ai découvert il y a quelques mois.
j'ai d'abord eu un grand problème à m'assumer comme homo, à tel point que je l'ai caché pendant des années et j'ai toujours préféré me montrer "socialement correct" en fréquentant des filles. j'ai donc eu plusieurs copines, avec qui j'aimais réellement faire l'amour. mais j'avais toujours ce besoin d'avoir des relations avec d'autres hommes. j'ai donc décidé de dévoiler mon homosexualité, pensant être homo. Aujourd'hui je vis avec un garçon depuis 4 ans. Et je me suis rendu compte qu'en fait les relations sexuelles avec les filles sont aussi bien, et pour parler franchement, je trouve beaucoup plus agréable de pénétrer une fille qu'un garçon.
Mon copain sait que je suis bi, et ça ne le dérange pas. Or je n'ai jamais mis en pratique mes désires sexuels. En ce qui me concerne, je constate qu'il y a un fossé énorme entre assumer ma bisexualité et la vivre. je pense que si j'étais célibataire ce serait plus simple. ou faudrait-il que je sois avec la personne adéquate?
voilà, je voulais juste partager mes sentiments avec vous. à très bientôt, je vous aime toutes et tous.


------------------------------------------------------------------------
Envoyé par mail, par B... - Le 25/11/2003

Bonjour, j'ai 24 ans, j'habite avec ma copine depuis plus de 3 ans, je viens de lui dire que j'avais des pulsions sexuelles pour des hommes depuis l'age de 15 ans et que je n avais jamais oser franchir le cap car la 1ère experience me fait très peur Mais elle m'attire également très fortement et parfois je me "soulage" de mes fantasmes en me masturbant. J 'ai énormement pensé au probleme avant de lui avouer (car c'est la seule au courant), heureusement elle a l'esprit ouvert et accepte assez bien l'idée que je puisse avoir des fantasmes homosexuels, mais pour des rapports... cest une autre histoire. Je la comprends très bien d'autant plus que nous vivons ensemble depuis un moment et que la surprise a été de taille . Je ne sais maintenant plus quoi faire. J'ai envie d'assouvir mes fantasmes mais je ne veux pas rendre ma copine malheureuse, de plus je ne pourrait pas ou plus mentir car maintenant qu'elle est au courant je tiens a rester honnête avec elle.
J'aimerais avoir le témoignage de personnes qui aurait vécu la même situation et qui pourraient m'éclairer un peu.
Merci et salut.



Autre message sur le forum

------------------------------------------------------------------------
Posté par L - Le 03/12/2003 20:01,
Sujet : Bisexualité

Bonjour à tous
En lisant les courriers concernant la bisexualité, je réalise que je vit la mienne bien mieux que beaucoup d'entres nous.
Je suis marié, avec mon épouse nous formeront un couple libertin, Nous avons connut une grande diversité de jeux sexuels ensemble, depuis quelques mois, elle ma permis d'avoir des rapports avec un homme, ...avec mais aussi sans elle.
Pour ce qui me concerne il s'agit d'un jeu, en rapport avec l'amour de la vie, l'amour des autres, le plaisir tout simplement. La diversité des émotions de nos amours BI sont inversement proportionnel à l'étroitesse d'esprit de nos concitoyens dit "normaux", ...et c'est extrêmement jouissif...
A lire certains messages il me semble que ce n'est pas la bisexualité qui pose problème, mais plutôt une insatisfaction "chronique" qui n'aurait rien a voir avec la sexualité, et qui ne serait liée qu'à une peur de la vie, de s'engager et de prendre du plaisir dans le quotidien, dans l'instantanéité...
Vous poseriez vous les mêmes questions si il s'agissait d'un forum sur les plaisirs de la table et de lire le message de quelqu'un qui hésite entre l'aile ou la cuisse... et qui se rend malheureux parce qu'il pense qu'il ne peut manger les deux à sa faim?
On peut être Bi et vivre en couple, sans pour autant être frustré. Le préambule étant l'Amour, ensuite, je crois qu'il suffit de s'ouvrir à l'autre, de lui permettre de s'ouvrir lui même, et enfin d'ouvrir son couple !
Bises a tous
L



------------------------------------------------------------------------
Voir aussi: Quelques liens:

- Bisexualité, séropositivité: témoignage de Patrick: Modeste témoignage

Notre Dossier: identités, Orientations, pratiques sexuelles
Gais, lesbiennes, bi, transsexuel-le-s, transgenre, polyamour...

Notre Annuaire, section multisexualités pour d'autre sites

------------------------------------------------------------------------
Nous écrire
multimail