Communiqué 4






Communiqué de Grisélidis
01 mars

Rafles de prostituées (Suite)

Dernières nouvelles du front:

La répression sur les trottoirs bat son plein. Nous sommes en 2005 désormais dans un système prohibitionniste qui ne dit pas son nom. Il suffit  d’être repérée comme prostituée pour être arrêtée dans la rue, par exemple en train de bavarder avec une copine ou en train de parler avec les travailleurs sociaux de l’Amicale du Nid en tournée!! SIC (on attend que ça nous arrive à Grisélidis...)
Les arrestations sont arbitraires à tous les niveaux puisque dans un groupe certaines vont être embarquées, d’autres non, à circonstances identiques, par exemple celles qui ont une plainte pour agression en cours d’instruction.
Deux plaintes contre des policiers ont d’ores et déjà été déposées pour faux...

On nous a dit que trois policiers se seraient suicidés à Toulouse en 2004. Il semble que seuls les cow-boys survivent à la pression mise dans cette corporation aussi!

Les poursuites pour racolage pleuvent , la justice emboîte le pas à la police, peu importent les procédures, les circonstances, elles sont systématiquement déclarées coupables, il est évident qu’il s’agit de frapper.
Celles qui bénéficient d’un non lieu sont re-arrêtées dans les jours qui suivent, certaines accumulent les poursuites avec convocation au tribunal deux fois le même jour (on voit que ça s’organise et se rentabilise)
ça frappe de plus en plus souvent, et de plus en plus fort, nous sommes face à une catastrophe éthique et politique, dont le résultat est  un échec sous tous les aspects qui nous préoccupent, santé, droits fondamentaux et droit des femmes, lutte contre les violences, autonomie!.
Cette politique est un échec  du point de vue même des objectifs affichés de l’Etat, invisibiliser la prostitution et lutter contre l’immigration, puisque le nombre de personnes rencontrées cette année a massivement augmenté!!. Cet échec absolu  explique sans doute la répression rageuse à laquelle nous assistons.


Le 15 mars “Femmes publiques” organise à Paris dans les murs de l’assemblée nationale un bilan de la loi sur le racolage. Nous en profiterons pour médiatiser notre pétition et bien sûr nous exprimer. A une date ultérieure non encore fixée, nous espérons avec le coll Libertés, et vous,  faire la même chose à Toulouse.


POUR LES TOULOUSAIN-E-S, CI-DESSOUS UN CALENDRIER DES PROCÈS EN COURS!

1er mars TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
1er mars TGI allées Jules Guesde racolage
10-mars-05 TGI allées Jules Guesde 5ème chambre 8h30 racolage
11-mars-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
11-mars-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
11-mars-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
11-mars-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
30-mars-05 Appel du parquet (cf procès du 26 novembre)
05 avril-05 TGI allées Jules Guesde 5ème chambre 8h30 racolage
5-mai-05 TGI allées Jules Guesde 5ème chambre 8h30 racolage
12-mai-05 TGI allées Jules Guesde 5ème chambre 8h30 racolage
17-mai-05 TGI allées Jules Guesde 5ème chambre 8h30 racolage


Communiqué de Grisélidis
6 janvier 05 (réactualisé le 17 janvier)


Rafles de prostituées (Suite)

SI CE QUI SE PASSE DANS LES RUES LA NUIT CONTRE LES PROSTITUÉES AUGURE DE CE QUE DEVIENT NOTRE SOCIÉTÉ,ALORS...
SOUHAITONS À TOUS LES HABITANT-E-S DE CE PAYS
BEAUCOUP DE COURAGE !!!!!!


Le 24 novembre 2004 a été un pic dans la persécution des personnes prostituées à Toulouse (34 arrestations dans la nuit, 40 dans la semaine), mais tout au long de l'année 2004 la police et la justice n’ont cessé de triturer les lois dans tous les sens, pourvu qu’elles puissent harceler les prostituées (de 8 à 10 arrestations par semaine).
Au besoin, si après arrestation, aucun “délit”(au fait quel délit???) ne pouvait être attesté, on en a vu condamnées au final pour travail illégal – c’est bien le seul cas où leur travail est reconnu en France...
Pour 12 des jeunes femmes condamnées le 26 novembre à un mois de prison avec sursis, le parquet a fait appel pour obtenir des peines plus sévères.
De plus en plus de prostituées sont en prison.
En 2005, ça continue!

Nous pourrions, si nous en avions encore le temps au milieu de tant d’urgences, tenir un journal quotidien des arrestations, des sanctions, légalisées et illégales, des abus et des violences de toutes nature.

Au même rythme que la répression, les agressions de toutes origines contre les personnes prostituées, se sont décuplées et sont de plus en plus sauvages.

Avant-hier encore une jeune femme tabassée, volée, violée, peut-être contaminée, a été reçue au commissariat où elle a eu le courage de se rendre dans la nuit, par les insultes d’un des policiers de service; se moquant publiquement de son état, il lui a rétorqué qu’elle et ses collègues n'avaient qu'à rentrer chez elles, et que d'ailleurs il fallait d'abord qu'elle lui montre ses papiers, allant jusqu'à la menacer de la placer illico en garde à vue. (La Dépêche du Midi du 7 janvier remporte encore une fois la palme de l’ignominie sur ce théme en évoquant que l’agresseur pourrait avoir été, lui, contaminé... Il faut souligner aussi l’énorme responsabilité de médias qui participent à la fois au mépris des personnes et à la banalisation de la répression et des violences).

Nous pensons que le laisser-faire face à toutes ces horreurs fait partie de la stratégie de harcèlement contre les prostituées.
Trop d’agresseurs quoique repérés, reconnus, toutes preuves réunies ne sont pas arrêtés.


ENCORE UNE FOIS NOUS VOUS INVITONS À FAIRE CIRCULER LA PÉTITION (Pétition)
À VOUS TENIR INFORMÉ-ES,
ET À VOUS RENDRE AVEC NOUS AU TRIBUNAL
OBSERVER CE QUI S’Y PASSE
ET TÉMOIGNER AUX PROSTITUÉES VOTRE SOLIDARITÉ PAR VOTRE PRÉSENCE


LA CAMPAGNE DE SIGNATURES POUR L'ABROGATION DE LA LOI SUR LE RACOLAGE CONTINUE!!
MERCI À TOUTES CELLES ET CEUX QUI ONT DÉJÀ SIGNÉ LA PÉTITION,
CONTINUEZ À LA FAIRE CIRCULER , PARTOUT, À INFORMER VOTRE ENTOURAGE, VOS SYNDICATS, VOS ÉLU-E-S, À LA FAIRE SIGNER ,
ET À NOUS EN ENVOYER UN MAXIMUM!!.


ET  POUR LES TOULOUSAIN-E-S, CI-DESSOUS UN CALENDRIER DES PROCÈS EN COURS!

18-jan-05 - TGI allées Jules Guesde 8h30- racolage
01-fév-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
04-fév-05 TGI allées Jules Guesde 6ème chambre 14h racolage
10-fév-05 TGI allées Jules Guesde 5ème chambre 8h30 racolage
10-fév-05 TGI allées Jules Guesde 5ème chambre 8h30 racolage
1er mars TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
1er mars TGI allées Jules Guesde racolage
10-mars-05 TGI allées Jules Guesde 5ème chambre 8h30 racolage
11-mars-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
11-mars-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
11-mars-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
11-mars-05 TGI allées Jules Guesde 3ème chambre 8h30 racolage
30-mars-05 Appel du parquet (cf procès du 26 novembre)

Résultats des derniers procès:
7 janvier: relaxe pour vice de procédure
13 janvier 2 mois avec sursis pour l’une et 150 euros d’amende pour l’autre

VENEZ REMPLIR LA SALLE DU TRIBUNAL, NOUS Y SERONS

PS: en prime, sachez que cette année le ministère des affaires sanitaires et sociales a rayé la question des femmes et du genre de toutes ses priorités.


Association Grisélidis (association de santé communautaire avec les personnes prostituées, à Toulouse)

asso.griselidis@free.fr
Tel/fax 05 61 62 98 61


Voir aussi: Communiqué de Cabiria: «Meilleurs voeux à toutes…
Arrestations, Prisons & Expulsions»

Voir aussi: Communiqués: Rafles de prostituées à Toulouse: Novembre 04
Voir aussi: Pétition: La guerre aux femmes bat son plein:
près de 40 prostituées ont été rafflées dans les rues de Toulouse

Voir aussi: Intervention: «Les violences contre les femmes prostituées :
de plus en plus organisées et légitimées par les politiques publiques (et la société civile)»